Favoriser le développement social, culturel et économique de Saint-Blaise [NE]
à travers l'utilisation d'Internet, notamment en donnant la parole aux habitants

gens d'ici + associations + entreprises + évènements + lieux + région + documents
dernières nouvelles du village + agenda + en couverture + nouveautés du site

... la réion ...
Ce texte est basé sur un entretien avec Raphaëlle Probst Outzinout, géographe, cheffe de projet à la Section de l'urbanisme de la Ville de Neuchâtel. L'entretien a eu lieu dans le cadre des préparatifs de Saint-Blaise.Net pour la fête de Saint-Blaise 2001, et s'insert dans une réflexion sur le rôle du citoyen dans la société locale.

L'Agenda 21 à la Ville de Neuchâtel

Le développement durable est un concept très général précisant qu'il faut tenir compte des besoins des générations actuelles en mettant en place des projets et des mesures qui permettront aux générations suivantes d’avoir une bonne qualité de vie. Un Agenda 21 est un programme d'actions en faveur du développement durable. Concrètement, il s'agit de trouver un équilibre entre les aspects sociaux, environnementaux et économiques des différents projets qu’une communauté peut mener.

Le concept de développement durable a été vulgarisé au Sommet de Rio en 1992. En 1997, les autorités suisses ont décidé de mettre en place un programme d'encouragement pour la réalisation d'Agendas 21 locaux dans les régions, les cantons et les communes. La Ville de Neuchâtel a mené des premières réflexions sur ce dossier à la fin 1998 et, sous l'impulsion de M. Blaise Duport, ancien conseiller communal et directeur de l’urbanisme de la Ville, il a été décidé de lancer un appel d'offres. Le projet a été officiellement lancé en juin 1999. La Ville avait déjà réalisé des actions importantes dans le même sens, notamment le programme Energie 2000 de la Confédération et le plan d’aménagement de la ville.

En ce qui concerne l'Agenda 21, il n'existe pas de procédure type. Il existe des domaines-clés et des thématiques importantes qui doivent être prises en compte. Chaque commune, chaque entité administrative peut faire un Agenda 21 en fonction de son contexte économique et social, des volontés des associations, etc. A Neuchâtel, sur l’initiative de la Ville, il a été décidé de travailler en partenariat avec des associations locales privées. Deux groupes de travail ont été mis en place : un groupe de pilotage, qui comprend les chefs de services de l'administration, et un groupe de référence qui comprend les principaux intérêts locaux. Ces deux groupes ont œuvré de manière complémentaire ou indépendante selon les moments du processus. Ils ont établi des objectifs pour la Ville de Neuchâtel dans différents domaines et, sur la base de ces objectifs, une série d'actions prioritaires ont été retenues pour être mises en œuvre à partir de 2000.

Les actions sont réparties selon quatre domaines : fonctionnement de la ville (administration, participation civique,...), environnement, aspect économique et aspect social (qui comprend également la santé et le domaine culturel). En matière de fonctionnement, il s'agit de favoriser la participation active des citoyens de la ville. Au sein de l'administration, on revoit des thématiques comme la promotion des femmes, la politique familiale, et la retraite anticipée,... Il s'agit également des nouvelles technologies de l'information et de la communication. La problématique de l'intégration des étrangers est aussi traitée. Dans le domaine de l'environnement, il s'agit de poursuivre les actions déjà mises en œuvre, notamment dans le cadre de "Nature en ville". En matière d'économie, il s'agit de renforcer les partenariats avec le privé, notamment en matière de gestion environnementale dans les entreprises. On discute actuellement d'une plate-forme privée-publique de gestion environnementale. Il y a également la question de l'image de la ville et de sa promotion. Dans le domaine social, l'intégration des étrangers et la promotion de la santé sont des questions centrales.

Deux actions concernent la participation des citoyens. La première est celle de l'interface entre habitants et autorités. Il existe en effet un décalage entre collectivité publique et citoyens, par exemple en matière de participation à la vie politique ou d’aménagement du territoire. La création d'un poste de délégué qui fonctionnerait comme interface entre les habitants et les autorités est actuellement en discussion. On réfléchit également à l'idée de secrétariat de quartier comme à Bâle, où, sur la base d’une large prise en compte des demandes des habitants d’un quartier, une action-pilote est en cours. On réfléchit également à des structures plus thématiques. A Lausanne, par exemple, des postes de délégués aux piétons et au patrimoine ont été créés.

L'idée de base de l'Agenda 21 est que les associations soient impliquées dès le départ, ce qui a été le cas à Neuchâtel. Et maintenant, elles sont associées en fonction des actions retenues à leur mise en œuvre. Pour l'administration, c'est assez nouveau. On travaille davantage en amont des procédures habituelles. Il ne s'agit pas de mettre en place un projet et, en fin de processus, de dire aux associations "Voilà ce que nous vous proposons." Il s'agit de réfléchir et d'en discuter avant, et de poursuivre la collaboration au niveau de la mise en œuvre. Les associations sont très motivées à participer. Au départ cette manière de travailler n'est évidente ni pour l'administration, ni pour les associations. Elle est pourtant très enrichissante. Elle permet de faire bouger les choses, d'être plus proche du terrain et de tenir compte des besoins que les associations présentent.

Une idée qui a été proposée à Neuchâtel et qui a été accepté par le Conseil communal et le Conseil Général est de créer un forum du développement durable, constitué de leaders d'opinion et de personnalités clés de la vie locale qui, à travers leurs commentaires et suggestions, peuvent réorienter le projet en fonction de problématiques spécifiques. Le forum sera mis en place cette année.

Raphaëlle Probst Outzinout, géographe, cheffe de projet, Section de l'urbanisme, Ville de Neuchâtel

créée le 23 jan 2001 - modifiée le Mar 18 déc 2001