Favoriser le développement social, culturel et économique de Saint-Blaise [NE]
à travers l'utilisation d'Internet, notamment en donnant la parole aux habitants

gens d'ici + associations + entreprises + évènements + lieux + région + documents
dernières nouvelles du village + agenda + en couverture + nouveautés du site

... gens d'ici ...

Valérie Ducommun, diététicienne


Une diététicienne a pour but d’améliorer la qualité de vie d'une personne - saine ou malade - par l'alimentation. On définit souvent la diététique par le mot " régime " et, en ce qui me concerne, je n'aime pas beaucoup ce mot car il n’est pas question de "restrictions" comme on pourrait le croire. Il s'agit plutôt d'adapter ou de corriger les habitudes alimentaires de la personne.

Ayant fait beaucoup de compétition de mountain bike, j'ai forcément dû faire attention à mon alimentation. À l'époque, j'étais à l'Ecole de Commerce. Quand il a fallu prendre une décision quant à mon avenir professionnel, j'étais très intéressée par le milieu médical. Cependant, le côté " sang ", soins et contact physique avec le patient ne m’attirait que très peu. Ayant une amie diététicienne, j’ai soudain réalisé que son métier reliait l'alimentation qui m'intéressait et le milieu médical. J'ai ensuite fait deux stages d'observation en milieu hospitalier, puis je me suis inscrite à l’Ecole de Diététiciennes de Genève. Au cours de la formation, mon objectif a été d’avoir mon propre cabinet… voilà qui est réalisé ! Travailler avec des sportifs reste une de mes ambitions principales.

En Suisse romande, la formation de diététicienne comporte trois ans d'études à Genève - moitié cours, moitié stages. Après, il est possible de faire des formations post-grades. Je me spécialise actuellement en diététique du sportif à l’Université de Paris. Cette formation me permet de découvrir les résultats des plus récentes recherches en matière de nutrition sportive.

En ce qui concerne les sportifs, il y a toute la notion de "poids de forme" à maintenir ou à atteindre. Ensuite, il faut travailler sur l’alimentation durant toute la période d'entraînement, les quelques heures ou la journée qui précèdent la compétition. La nutrition pendant l'effort a également son importance. Et finalement, il y a la période de récupération à ne pas négliger. Le but de la diététicienne dans le sport, c'est d'optimaliser la nutrition de manière à ce que le sportif puisse atteindre les meilleures performances, sans carences et avec une alimentation équilibrée et adaptée à ses besoins spécifiques..

Plus généralement, j'estime que les gens ne sont pas assez conscients de ce qu’ils consomment. Manger est devenu un geste machinal : on en a besoin pour vivre et il faut que ce soit rapide. Rares sont les familles qui prennent aujourd’hui le temps de préparer des bons petits plats comme, peut-être, nos grandes mères le faisaient. D’ailleurs, au niveau de l’industrie alimentaire, c'est tout ce qui est " déjà prêt " qui se vend le mieux. Les gens ne sont pas encore bien rendu compte de l'influence de l'alimentation pour, par exemple, éviter beaucoup de pathologies comme le diabète, les maladies cardiovasculaires...

Tout en me spécialisant dans le domaine sportif, je reste ouverte aux autres consultations. Toutes les personnes, malades ou saines, sont les bienvenues. En effet, il est indispensable pour chacun de nous de manger de manière adéquate. Pour nous, diététiciennes, il s'agit avant tout de véhiculer la notion d'équilibre alimentaire qui est valable pour tout le monde, adultes et enfants compris.

Valérie Ducommun

créée le 13 déc 2000 - modifiée le Mar 18 déc 2001