Favoriser le développement social, culturel et économique de Saint-Blaise [NE]
à travers l'utilisation d'Internet, notamment en donnant la parole aux habitants

gens d'ici + associations + entreprises + évènements + lieux + région + documents
en couverture + nouveautés + saint-blaise.net


... les évènements ...
Conférence : Internet, l'école et la communauté locale
mercredi 2 mai 2001 à 20h, Grande Salle de l'école de la Rive de l'Herbe



EMAI -Coffrane

Passerelle entre l'école, la communauté locale et l'économie : l'expérience d'intégration de l'informatique scolaire "EMAI" Coffrane

Le projet "Espace multimédia d'apprentissages interactifs" (EMAI) à Coffrane a commencé en 1997 lorsque je me suis posé des questions au sujet de l'arrivée de l'informatique à l'école primaire. J'ai défini les grandes lignes du projet et je l'ai présenté à diverses personnes. Mon frère, économiste, a tout de suite trouvé cela intéressant et nous l'avons développé ensemble.

Nous l'avons réalisé avec le soutien des trois partenaires suivants: l'Etat de Neuchâtel, la Commune de Coffrane et des représentants de l'économie privée. EMAI est donc financé, géré et utilisé par tous. En 1998, nous avons gagné le premier prix du concours "Prix Impulsion Jeunesse" organisé par la Chambre neuchâteloise de commerce et de l'industrie, soit la somme de 50.000 francs. Cela nous a permis d'équiper la salle EMAI de matériel informatique performant. Nous l'utilisons avec les enfants des écoles primaire et enfantine, leurs parents et d'autres personnes de la région depuis mai 1999. La salle est aussi utilisée par des entreprises pour des cours de formation continue.

Infrastructure

Nous avons créé un environnement nouveau dans le but d'optimaliser le travail avec des ordinateurs en milieu scolaire, en référence à l'étude "Dix ans d'informatique scolaire" IRDP, 1996. Traditionnellement, quand on met des ordinateurs dans une classe, on les pose simplement sur les tables.

Peu convaincus par cette approche, nous avons cherché à redéfinir la place de travail des élèves sur le plan ergonomique. Nous avons dressé un cahier des charges tenant compte de la table, de la chaise et de la lumière. Ensuite, nous avons contacté un designer qui a dessiné une table spécifique, plus grande que les tables scolaires. Elle a une forme arrondie qui permet de mettre jusqu'à quatre personnes dans un bon environnement par rapport à l'écran. Elle est réglable en hauteur pour s'adapter à la fois aux jeunes enfants et aux adultes. Nous avons particulièrement réfléchi au rapport œil-écran pour que les enfants n'aient pas de problèmes oculaires. Nous avons travaillé avec un spécialiste de l'ergonomie de la vision de L'Institut de la santé au travail à Lausanne.

Techniquement, EMAI est équipé d'un réseau de dix PC et de deux iMAC, de dix écrans plats, d'un serveur, ainsi que de divers périphériques (deux imprimantes, un scanner, un appareil photo numérique, diverses webcaméras).

Partenariat

L'investissement initial est supérieur à cent trente mille francs. Pour le financer, nous avons développé un partenariat "privé-public" entre l'Etat, la Commune et diverses sociétés privées.

L'Etat de Neuchâtel a financé une décharge d'enseignement de dix périodes par semaine pour me permettre de réaliser ce projet, travailler à la formation de mes collègues, mettre en place des programmes informatiques et réfléchir à différentes utilisations pédagogiques avec les élèves.

La Commune de Coffrane a financé le câblage informatique et a mis gratuitement les locaux à disposition.

Nous avons également trouvé du financement auprès d' entreprises qui trouvaient le concept développé intéressant. Elles nous ont fourni non seulement des prestations à des conditions favorables mais aussi des compétences et des savoir-faire.

Utilisation école

Tous les collègues participent à cette expérience. Ils viennent travailler chaque semaine avec leurs élèves. Suivant les activités, le travail s'organise selon le principe de la verticalité: les grands travaillent avec des élèves plus petits. Nous avons développé un site Internet de collège sur lequel nous proposons nos travaux (www.rpn.ch/epcoffrane).

La structure EMAI permet d'accueillir facilement les collègues et de les former rapidement. En l'espace de deux heures environ, chacun est à même de gérer une activité de manière autonome avec des élèves.

La décharge octroyée par l'Etat me permet d'animer des ateliers ou d'accompagner mes collègues lorsqu'ils font une activité liée à l'introduction de l'informatique. Par exemple en ce moment, je collabore avec le titulaire de 4e-5e années et ses vingt élèves à la réalisation d' exposés: les élèves recherchent des documents sur Internet, ils apprennent à scanner des images, à les intégrer dans un document réalisé avec un traitement de textes et, finalement, à soigner la présentation de leur exposé.

Plusieurs classes d'autres villages sont venues utiliser nos installations. Par exemple, une classe de 3è année de la Chaux-de-Fonds a fait un camp de trois jours chez nous durant lequel les élèves ont utilisé l'infrastructure EMAI. Les travaux réalisés sont à voir sur leur site: "Notre camp à Coffrane" www.rpn.ch/epcf/bellevue/3e93/

Utilisation collectivité locale

EMAI est ouvert à toute personne intéressée par les nouvelles technologies de d'information et de la communication en libre accès et gratuitement pendant plusieurs heures par semaine. Depuis mai 1999, quatre mille cinq cent utilisateurs externes à l'école ont profité de nos installations. L'encadrement est assuré bénévolement par quatre adultes. Ils animent ces périodes et sont à la disposition des visiteurs pour répondre aux questions éventuelles. Nous demandons aux utilisateurs de lire et de signer la Charte EMAI avant d'utiliser nos installations.

Horaires d'ouverture et charte d'utilisation sous www.rpn.ch/epcoffrane/espace_c.htm

Nous essayons d'intéresser les gens du village et de développer des activités communes. Les choses avancent petit à petit, car dans une collectivité campagnarde sans industrie, le terreau n'est pas très propice au développement des nouvelles technologies. La population est curieuse, mais le projet ne rencontre pas un grand enthousiasme. Notre démarche est peut-être encore trop novatrice. Cela évolue pourtant dans la bonne direction avec l'activité liée au Musée agricole www.rpn.ch/epcoffrane/musee/index.htm.

Un de nos grands objectifs est de susciter des contacts entre les diverses générations. Les jeunes découvrent les nouvelles technologies, cela les intéresse. Par contre, leurs parents et leurs grands-parents sont souvent mis à l'écart. L'activité Musée agricole permet justement un dialogue entre les générations. On se rend compte que l'intérêt des personnes âgées est grand. N'oublions pas qu'ils ont vécu l'arrivée d'un grand nombre de nouveautés technologiques au cours de ces septante dernières années: le téléphone, la radio et la télévision, etc… Les réticences envers l'arrivée de l'informatique et d'Internet en classe sont comparables à celles vécues par nos aînés du temps de leur jeunesse… Eux aussi essayaient de faire comprendre à leurs propres parents l'utilité du téléphone, de la radio ou du tracteur. Parler avec eux permet de relativiser les difficultés rencontrées aujourd'hui et remet les choses dans un contexte historique. A l'époque, c'était déjà l'instituteur du village qui apprenait à téléphoner à ses élèves depuis le collège, comme nous le faisons actuellement avec Internet et la messagerie électronique ! L'outil a certes changé, mais la démarche demeure.

Utilisation entreprises

La particularité de notre démarche consiste à louer nos installations à des personnes externes à l'école. Le but est de devenir autonome financièrement pour le renouvellement du matériel. Nous envisageons de renouveler un tiers du matériel par année, uniquement avec le revenu des locations de la salle. Pour l'instant, nous arrivons à diminuer le coût d'exploitation, mais nous n'arrivons pas encore à amortir complètement le matériel.

Nous proposons nos installations pour l'organisation de cours de bureautique, de cours Internet ou comme salle de démonstration.

Le côté entrepreneur du projet est très apprécié par le monde économique qui respecte nos prérogatives pédagogiques. Nous avons jeté une passerelle entre le monde de l'école et celui de l'économie , une plate-forme où chacun peut apprendre à apprivoiser l'autre. On se rend compte que cela fonctionne bien au niveau des gens de l'économie locale mais que cela suscite encore beaucoup de prudence au niveau du monde de l'enseignement.

Pour conclure

Avec EMAI, nous avons voulu créer un espace ouvert à des personnes d'âges, d'origines, de cultures et d'intérêts différents ... Venez voir, tester, poser des questions… Cela permettra à ce lieu de devenir de plus en plus vivant !

Claude-Alain Rudolf, enseignant, initiateur et animateur du projet EMAI, Coffrane
D'après un entretien par Alan McCluskey.

Envoyez-nous vos commentaires et vos suggestions.
Devenir membre ou inscrivez-vous pour être tenu au courant
gens d'ici + associations + entreprises + évènements + lieux + région + documents
en couverture + nouveautés + saint-blaise.net

créée le 4 avril 2001 - modifiée le 6 avril 2001