Favoriser le développement social, culturel et économique de Saint-Blaise [NE]
à travers l'utilisation d'Internet, notamment en donnant la parole aux habitants

gens d'ici + associations + entreprises + évènements + lieux + région + documents
en couverture + nouveautés + saint-blaise.net


... les évènements ...

La fête de Saint-Blaise 2001 sur le Net


Vive la retraite!

Je ne me souviens pas tellement de la cérémonie au Temple en 1955. Il me semble que c'était Frédy Kummer qui avait fait le discours au nom des garçons pour remercier les autorités. À ce moment-là, j'étais en train de faire les examens de fin d'apprentissage qui se sont déroulés début mars.

J'ai fait deux législatures en tant que membre du Conseil général. Mon beau-frère m'a encouragé à me mettre sur la liste. Nous n'avons jamais eu d'instruction ou d'aide. Certains voulaient rester en haut et les autres devaient rester en bas.

Quant aux associations, j'ai été secrétaire pendant trois ou quatre ans de la Colombe (la société de philatélie). J'ai arrêté parce que, lors des assemblées, la plupart de ceux qui venaient étaient des marchands et l'on ne pouvait pas discuter de timbres avec eux. Ils ne voulaient pas parler des nouveautés parce qu'ils voulaient les vendre l'année d'après

Je faisais partie du club de voile. J'ai un voilier, mais je l'utilise peu. Je suis un membre passif. Bien entendu, quand on était gamins on faisait partie des éclaireurs. En ce qui concerne le sport, le football, je n'en ai jamais fait. On habitait jusqu'en 1953 en dehors du village, à la Maladière, entre Cornaux et Saint-Blaise (*). Nous n'étions pas beaucoup au village. Si je ne faisais pas tellement partie de sociétés, j'ai quand même eu pas mal d'activités de bricolage, la mécanique, l'électricité en dehors du travail. Je faisais des travaux par-ci par-là.

J'ai pris ma retraite à 62. Le passage de la retraite ne m'a posé aucun problème. Je regrette même de ne pas avoir pris la retraite plus tôt. Si j'avais vu que je pouvais vendre une ou deux des voitures par mois que je fabriquais, j'aurais même arrêté plus tôt. Bon, s'arrêter plus vite était plus difficile. Je ne m'ennuie vraiment pas. En ce qui concerne les amis, ceux qui étaient des amis avant la retraite le sont restés. On se retrouve régulièrement. Quant aux volées d'école, on se retrouve tous les deux ans pour faire une sortie ensemble. Mais entre deux, on ne se voit pas beaucoup. La plupart n'habitent plus dans la région. J'ai surtout des amis qui sont venus après la période de l'école avec qui l'on continue à avoir des contacts.

Pierre Brenier

(*) La famille Brenier détient trois records dans le village. D'abord, nous sommes la famille la plus ancienne. On retrouve des Breniers déjà en 1368 dans le village. Les deux autres records concernent les installations. À la Maladière, nous étions les derniers du village à avoir l'électricité. Quant à l'eau courante, nous n'étions pas encore raccordé au réseau quand nous avons vendu la maison en 1953.

Voir aussi Pierre Brenier, collectionneur et fabriquant de jouets.



Envoyez-nous vos commentaires et vos suggestions.
Devenir membre ou inscrivez-vous pour être tenu au courant
gens d'ici + associations + entreprises + évènements + lieux + région + documents
en couverture + nouveautés + saint-blaise.net

créée le 26 janvier 2001 - modifiée le 26 janvier 2001