Favoriser le développement social, culturel et économique de Saint-Blaise [NE]
à travers l'utilisation d'Internet, notamment en donnant la parole aux habitants

gens d'ici + associations + entreprises + évènements + lieux + région + documents
en couverture + nouveautés + saint-blaise.net


... les évènements ...

La fête de Saint-Blaise 2001 sur le Net

Être adulte : assumer ses responsabilités



Je me souviens de la cérémonie au Temple en 1956 - c'était la deuxième - parce que j'ai été retenu pour faire le discours de remerciement. J'ai été en quelque sorte le représentant de la jeunesse de l'époque. C'était une responsabilité parce que je souhaitais interpréter l'avis de la totalité de mes camarades. J'ai été un peu démuni dans la mesure où ça a été une expérience tellement nouvelle que j'ai été pris de court par manque d'expérience. Il a fallu regrouper les camarades pour voir ce qu'ils pensaient eux-mêmes de cette notion de devenir adulte. Cela m'a fait passablement réfléchir quant à la responsabilité que l'on avait à jouer à partir de ce moment-là.

Par la suite, il y a eu un certain nombre d'évènements qui m'ont fait évoluer plus rapidement que je l'aurais souhaité. J'ai subi un accident grave qui m'a obligé à rester trois mois à l'hôpital. En sortant de l'hôpital, j'avais la jambe raide, ce qui nécessitait une période de rééducation longue. Je faisais passablement du sport à l'époque, surtout du football. Le fait d'avoir perdu, à cause de l'accident, le contact avec tous les camarades que j'avais l'habitude de rencontrer par le biais du sport et de me trouver isoler, m'a fait prendre conscience qu'il fallait absolument trouver une activité qui me permettait de me structurer et d'avoir des possibilités financières pour éviter d'être à la charge de la société.

Je voulais me perfectionner professionnellement parce que j'avais dû abandonner mes études à cause de l'accident. Alors il a fallu trouver une solution en dehors des activités professionnelles. Cela a pris la forme de cours du soir et d'un travail en autodidacte.

Ces expériences m'ont permis d'acquérir une maturité plus rapidement que la plupart des camarades de mon age.

J'ai complètement arrêté mes activités de sociétaire à l'époque, parce que je voulais à tout prix assumer la totalité de la responsabilité de la marche de l'entreprise. J'avais de nombreux contacts par le biais des clients qui venaient à l'entreprise mais je n'avais plus la possibilité de participer à la vie d'un club sportif ou d'une société de chant. Avec les années, je me suis remis au sport, au tennis, et par ce biais-là, j'ai repris la vie d'un sociétaire qui m'a permis d'élargir mon champs de connaissance humaine.

Quant à la vie politique, je me suis volontairement tenu à l'écart. Puisque j'étais, en quelque sorte, représentant des services industriels de la commune, je me considérais comme n'étant pas idéalement placé pour exprimer une opinion politique. J'ai mes avis, j'ai mes opinions. Je les exerce lors des votations, mais j'ai préféré renoncer à être conseiller général, par exemple.

J'aime beaucoup le contact spontané, quand on voyage, quand on se balade. Ma femme et moi, nous sommes amateurs de randonnées pédestres. Nous aimons beaucoup rencontrer des gens sur les différents sentiers et nous arrêter pour échanger des idées, faire connaissance. On le fait régulièrement.

François Flückiger

Envoyez-nous vos commentaires et vos suggestions.
Devenir membre ou inscrivez-vous pour être tenu au courant
gens d'ici + associations + entreprises + évènements + lieux + région + documents
en couverture + nouveautés + saint-blaise.net

créée le 27 janvier 2001 - modifiée le 27 janvier 2001